mercredi 21 septembre 2016

Vir Dolorum



Les traces que j'ai laissées
sont recouvertes.

J'ai maintenant cessé
de fuir

et j'ai appris
à voir tomber

les gouttes de sang.
Ce qui tombe

du corps
n'est pas perdu.

Il y a toujours quelqu'un
qui tient le graal.

(Travail terminé ce jour.)

mercredi 14 septembre 2016

Le Figuier




Il vit de loin un figuier couvert de feuilles. Il alla voir s'il trouverait des fruits mais, en s'approchant, il ne trouva rien que des feuilles. Ce n'était pas la saison des figues. Alors il s'adressa au figuier et il lui dit: "Que jamais personne ne mange de tes fruits!" (Evangile de St. Marc 11/12-14)

(Travail terminé ce jour)

vendredi 26 août 2016

Yorrick, the King's jester

Here hung
the lips
that I
have kissed
I
know not
how oft
(Shakespeare, Hamlet)



(Travail terminé ce jour)

mercredi 1 juin 2016

Ministre



Je vois des patauds. Des maladroits qui se déplacent difficilement. En fait ce sont des ministres. (I see clowns, They move awkwardly. In fact what I see is a minister.)

(Travail terminé ce jour.)

mercredi 25 mai 2016

Les jambes

Il pleut.
Il pleut
des jambes.
Il pleut
des jambes
dans la maison.



(Travail terminé ce jour.)

vendredi 1 avril 2016

Saint André traîne sa croix.



Un extrait du poème "An Hölderlin" de Rainer Maria Rilke:

O du wandelnder Geist, du wandelndster ! Wie sie doch alle
wohnen in warmen Gedicht, häuslich, und lang
bleiben im schmalen Vergleich. Teilnehmende. Du nur
ziehst wie der Mond. Und unten hellt und verdunkelt
deine nächtliche sich, die heilig erschrockene Landschaft,
die du in Abschieden fühlst. Keiner
gab sie erhabener hin, gab sie ans Ganze
heiler züruck, unbedürftiger.

(Travail terminé ce jour.)