mercredi 6 février 2019

Ashiklar



La seconde partie du vingtième siècle a été d'une extraordinaire richesse pour la musique populaire en Turquie. Les "ashik", chantaient les poèmes des anciens: Yunus Emre, Pir Sultan Abdal et tant d'autres et aussi leurs propres poèmes. Voici quelques enregistrements de trois grands ashiks de cette époque:
D'abord Ashik Veysel, consideré comme le plus grand de son temps:



Voici la traduction d'une des chansons sur la cassette:

Ashik Veysel

Beni hor görme kardashim (face a, 3e titre)

Ne me méprise pas, mon frère
Serais-tu d'or, et moi de bronze?
Nous sommes nés de même matière
Serai-je fer, et moi argent?

Dans toi, tout ce qui est
Dans tous les corps, pareille mie
Demain, en quittant cette vie
Serai-tu plein, moi affamé?

Tous les corps naissent de la terre
Tends-moi la main avant la mort
Serait-ce ordre du créateur
Qui t'a fait pointe et moi crayon?

Veysel, épris de la nature
est comme toi fils de la terre
Ensemble sur la même route
Serais-tu âne, et moi le bât?

(trad. Françoise Arnaud-Demir)

http://www.mediafire.com/folder/l64bu1ojt0qoc/Ashiq_Veysel

Ashik Sherif Tashliova:

http://www.mediafire.com/folder/5z4dn6oblvove/Ashik_Sherif_Tashliova
Pour plus de renseignements sur Serafettin Tashliova (1938 – 20 Septembre 2014) voir ici (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/%C5%9Eeref_Ta%C5%9Fl%C4%B1ova


Ashik Feyzullah Chinar:



http://www.mediafire.com/folder/4dbsbus8la1lo/Feyzullah_Chinar

Aucun commentaire: