jeudi 7 octobre 2010

La musique iranienne est d'une finesse inouïe. Voilà ce qui doit servir d'antidote chaque fois que les maîtres de Téhéran prennent la parole. Voici un vieux concert enregistré dans les années 8O. Hossein Omoumi joue du ney, Hossein Alizadeh joue du tar et du setar.

http://www.mediafire.com/?wlab4i0b5s8ed

Aucun commentaire: