mardi 12 octobre 2010

Max Neumann à la Galerie Vidal-Saint Phalle




(L'image en couleur vient du carton d'invitation de 2008, les dessins sont de moi et pas de lui!)


Les dessins de 30 par 30 centimètres me feront toujours penser aux pochettes des LP. Question de génération sans doute. C'est un beau format. Les lignes verticales et horizontales ont une importance égale. L'oeil ne se disperse pas. Un peu plus grand et on risque de plonger dedans, un peu plus petit et on est obligé de se pencher. Qui se risquerait à faire des dessins au format CD? Enfin, il y en a sans doute quelque part.
Max Neumann a fait des grands tableaux, des portraits superbes. C'est la deuxième fois que je vois ses petites oeuvres sur papier à la Galerie Vidal-Saint Phalle. Des portraits sans expression Des portraits sans qualités. C'est tout à fait ça, des hommes sans qualités, comme le roman de Musil. On peut y lire se qu'on veut. Des visages ouverts.

1 commentaire:

contact a dit…

Vous pouvez trouver un article sur l'expostion de Martin Assig, Max Neumann et Tony Bevan à la Galerie Vidal St Phalle sur http://blog.paris3e.fr/post/Tony-Bevan-Martin-Assig-Max-Neumann-Galerie-Vidal-Saint-Phalle